Mémoire de master Jérémie Valentin

vendredi 8 janvier 2016, par yfesseli

Jérémie VALENTIN, 2007, Les Espaces vidéo ludiques, vers une nouvelle approche du cyberespace, Mémoire de master 2 recherche de géographie, sous la direction de Henri Bakis, Université de Montpellier III, 181 p.

Ce mémoire interroge les relations entre espace virtuel, cyberespace, espace ludique des jeux vidéo et espace « réel ». Jérémie Valentin avance qu’ils forment un tout, appelé « géocyberespace », même si cette notion reste ambiguë. Il montre qu’il existe des échanges entre eux : l’espace « virtuel » reproduit des caractéristiques géographiques de l’espace « réel » et la pratique des espaces « virtuels » influe sur le « réel ». L’auteur avance que les joueurs de GTA 3 peuvent circuler à Miami sans carte et que l’utilisation d’un GPS empêche les usagers de se perdre, mais aussi de flâner. Il a réalisé une enquête sur les pratiques de l’espace et les sociabilités des joueurs. Les joueurs ayant répondu à son questionnaire en ligne se souviennent d’un lieu particulier dans l’espace vidéoludique, ils peuvent le dessiner, mais pour eux l’espace « réel » reste plus important. L’auteur remarque que les rencontres au cours des jeux en ligne débouchent sur des rencontres physiques (In Real Life) sans que la proximité géographique soit un facteur déterminant de rapprochement. Il est dommage que Jérémie Valentin ne détaille pas plus les résultats de son enquête en les croisant et qu’il se fonde sur une tranche d’âge assez réduite.